Le rôle et les missions de l’avocat

L’avocat

Dans le langage courant, l’avocat se définit comme « l’auxiliaire de justice qui conseille, assiste et représente ses clients en justice » (X., Le petit Larousse Illustré, Paris, Larousse, 2002, verbo avocat, p. 106).

En réalité, le rôle de l’avocat est bien plus complexe que cela. Il est à la fois le premier juge d’un différend, le conseiller du justiciable, son mandataire, son défenseur, le conciliateur, le négociateur et le plaideur.

Le rôle et les missions de l’avocat

Le premier juge

Lors de la première consultation, l’avocat est le premier juge de l’affaire qui lui est présentée. Il analyse et évalue de manière objective le différend, les droits et intérêts des parties, ainsi que les chances de succès du dossier.

S’il considère que la « cause » qui lui est présentée n’est pas juste, l’avocat doit refuser de conseiller le justiciable ou de défendre sa cause (à cet égard, voyez les termes du serment presté par les avocats).

Le conseil

L’avocat conseille son client avant, pendant et après le recours à un mode alternatif de règlement des conflits (arbitrage, conciliation, droit collaboratif et médiation).

Il en va de même lorsque le différend fait l’objet d’éventuelles procédures (judiciaires, administratives et/ou disciplinaires) ou

En règle générale, l’avocat qualifie les faits qui lui sont exposés (c’est-à-dire qu’il les ‘‘traduit’’ juridiquement), avant de poser un « diagnostic », critique et objectif, de la situation. Il lui appartient de préconiser les mesures à prendre à titre conservatoire, défensif, voire offensif.

L’avocat joue également un rôle essentiel dans le cadre des modes de règlement alternatif des conflits : il concourt au bon déroulement du processus notamment en aidant son client à clarifier ses objectifs et à distinguer sa position et ses intérêts.

Le mandataire

L’avocat pose des actes juridiques au nom et pour le compte de son client. Il est donc un mandataire de son client.

Le défenseur

L’avocat défend les droits et intérêts de son client dans le respect de la loi et des règles déontologiques qui s’imposent à lui. Il présente de manière claire, argumentée et professionnelle la situation et la thèse de son client.

En sa qualité d’auxiliaire de la justice, l’avocat veille au respect des règles et principes fondamentaux, tels les droits de la défense, la contradiction des débats, etc.

Toute personne (physique ou morale) a le droit d’être défendue et de recourir aux services d’un avocat. En sa qualité de membre du Barreau, l’avocat participe à un « contre-pouvoir » non seulement à l’égard des autorités publiques, mais aussi à l’égard des règles de droit (protection du respect à la vie privée, de la liberté d’association, d’expression, etc.). Ainsi, l’avocat défend son client en veillant à ce que la loi soit appliquée de manière juste. C’est la raison pour laquelle les auteurs d’infraction(s) ont le droit d’être défendus par un avocat qui a le devoir d’être compétent, diligent, honnête et loyal.

Le conciliateur

Tant avant l’introduction d’une procédure judicaire (administrative ou autre) que durant celle-ci, l’avocat tente autant que faire se peut de favoriser et de concourir à un règlement amiable du litige.

Le négociateur

L’avocat est également un négociateur. Ainsi, il assiste ou représente son client par exemple pour la conclusion de contrat(s) et/ou d’affaire(s), l’obtention de permis (permis d’urbanisme par exemple) ou pour la résolution amiable d’un conflit.

Le plaideur

La plaidoirie est l’exposé oral de l’argumentation du client, effectuée par l’avocat devant les cours et tribunaux.

L’avocat est, à quelques exceptions près, le seul à pouvoir plaider devant toutes les juridictions belges (sauf dans certaines matières relevant de la compétence de la Cour de cassation). Pour ce faire, il bénéficie d’une immunité de plaidoiries, c’est-à-dire qu’il peut s’exprimer librement pour la défense de son client, de la justice et de la vérité. L’avocat doit toutefois veiller à s’abstenir de porter atteinte à l’honneur et à la réputation des personnes, sauf si la nécessité de la cause l’exige.

Lors de sa plaidoirie, l’avocat porte la toge, sauf certaines exceptions. Ainsi, l’avocat ne porte pas de toge dans les justices de Paix dont le siège est établi à l’extérieur du palais de justice proprement dit.

Les autres missions de l’avocat

L’avocat peut exercer un certain nombre d’autres missions légales, telles celles d’administrateur provisoire, de curateur, de médiateur agréé, etc.